Accidents du travail et de trajet : un risque stabilisé à un niveau bas, des secteurs à surveiller

Avec une moyenne de 33,8 accidents du travail pour 1 000 salariés en 2016, la sinistralité liée au risque accident se stabilise à un niveau historiquement bas. Elle était de 120 accidents pour 1 000 salariés lors de la création de la branche, en 1946. Certains secteurs restent cependant très touchés comme le BTP ou les aides et soins à la personne.



Maladies professionnelles : une amélioration malgré des situations contrastées selon les pathologies

L’inversion de tendance survenue en 2012 et 2013 se poursuit en 2015 et en 2016, puisque le nombre de nouvelles maladies professionnelles prises en charge est en diminution (on entend par « nouvelles » les maladies professionnelles ayant donné lieu à un premier versement de prestations en 2016).
Le nombre de maladies professionnelles liées aux troubles musculo-squelettiques (TMS) connaît une diminution importante (-4,1%) de même que celles liées à l’amiante (-9,5%). Les cancers (hors amiante) sont, quant à eux, en hausse, ainsi que les maladies professionnelles « hors tableau » (risques psychosociaux par exemple).

Un rapport inédit révèle à quel point la lombalgie liée au travail est un sujet préoccupant de santé publique

Pour la première fois, l’Assurance Maladie-Risques professionnels a diffusé un rapport centré sur une pathologie, la lombalgie, afin d’informer les professionnels de santé, médias et employeurs sur son importance et ses conséquences pour l’entreprise comme les salariés.
Ce premier rapport sera désormais réalisé chaque année sur un nouveau risque, de façon à mettre en lumière les pathologies les plus importantes ou émergentes dans l’univers professionnel.

Pour plus de renseignements, brochure « L’essentiel 2016 : Santé et sécurité au travail » disponible sur le site de l’INRS.